couleursnature

  • Escapades vibratoires et cosmo-telluriques en Suisse

     

    Depuis toujours, on prête aux lieux dits «vibratoires», ou «énergétiques», des qualités particulières. L’intérêt qu’ils suscitent en Suisse est même grandissant, puisqu’ils sont aujourd’hui recensés dans des guides. Que l’on croit ou non à leur côté «magique», s’y balader permet sans nul doute de se ressourcer.

     

    C’est l’été, le temps rêvé des balades. Et si on en profitait pour découvrir des endroits particulièrement propices à nous ressourcer le corps et l’âme ? Pour cela, pas besoin de partir à des milliers de kilomètres. Les passionnés de ce genre de lieux, appelés «vibratoires», «cosmo-telluriques» ou «énergétiques» l’affirment : la Suisse en compte un très grand nombre. Au point que notre pays est parfois surnommé le «Tibet de l’Europe»! Si, pendant longtemps, ces destinations un peu particulières se découvraient en fouinant dans des librairies ésotériques, elles sont désormais mises à la portée de tous. Il suffit, par exemple, de cliquer sur le site internet de Suisse Tourisme pour découvrir une sélection de lieux de pèlerinage, églises et sites naturels. Si ces endroits ont été distingués, nous explique-t-on, c’est parce qu’ils «passent pour être des zones d’énergie naturellement magnétique» et qu’ils exercent «une force d’attraction particulière». 

    Preuve en est le succès de librairie que rencontre actuellement le Guide des hauts lieux vibratoires de Suisse romande de Joëlle Chautems. Tiré ce printemps à 3000 exemplaires, il a déjà dû être réimprimé.

    Croyance ou savoir?

    Mais qu’est-ce qui fait qu’un lieu est estampillé «vibratoire» et un autre pas ? Pour le savoir, il faut pénétrer dans un monde où la perception et les sens priment. Celui de l’irrationnel, maugréent les cartésiens purs et durs. Pourtant, ces endroits particuliers partagent souvent un certain nombre de caractéristiques. 

    Pour ce qui est des lieux de culte, ils ont fréquemment attiré des fidèles depuis des temps immémoriaux, de l’époque du paganisme à celui du christianisme. Il y a aussi fort à parier que ces endroits ont donné naissance à des légendes. Au siècle dernier, certains ont entrepris d’expliquer plus rationnellement ces phénomènes. Comme Blanche Merz, l’une des pionnières de la géobiologie et auteure, entre autres ouvrages, des Hauts lieux cosmo-telluriques en Suisse (Ed. Georg).

    Depuis le Mont-Pèlerin , où elle avait fondé un Institut de recherches en 1969, elle a bataillé ferme en faveur de cette discipline qui affirme pouvoir détecter et mesurer les vibrations et les ondes qui émanent de la terre ainsi que leurs effets sur le vivant. Donc sur les plantes, les animaux et, évidemment, sur nous ! «La dame de Chardonne», comme on la surnommait, aurait voulu que la géobiologie accède au rang de science, en bonne ingénieure formée à l’EPFZ qu’elle était. Elle n’y est pas parvenue. Reste que les praticiens qui s’inscrivent dans cette démarche s’accordent généralement pour constater que les lieux d’énergie réputés… en regorgent! Et cela, quelle que soit la méthode qu’ils adoptent pour la détecter.

     

     

  • parapente en Pyrénées Orientales

    parapente.JPG

    de nombreux clubs de parapente existent dans les Pyrénées Orientales

     

     

     

  • torrent Ariege

    torrents.JPG

    torrents et cascades en Ariège

     

  • Au milieu coule une rivière

    riviere.JPG

    L'Ardèche sauvage...

     

  • paysage de lagune

    paysage superbe MER.JPG

     

    Superbe photo de mer sur la baie

  • peindre les couleurs sur la soie

    La peinture sur soie est assez répandue dans les milieux de la peinture amateur.

    On y utilise des tissus en soie de type Pongé pour peindre sur de multiples supports . Voici des photos de cravates à peindre et leur résultat en couleurs :

     

     cravates.JPG

     

    Un rendu pas mal du tout.

    On peut croire que la peinture sur soie est compliquée, mais elle fonctionne comme la décalcomanie ou le pochoir, il faut juste dessiner les modèles à peindre avant.

    Et on peint de tout sur la soie : cravates en soie, foulards en soie, écharpes, éventail, nappes...